Archives de Catégorie: Non classé

Guide d’application de la loi pour une République numérique (article 30) Écrits scientifiques

« 

Ce guide a été rédigé par des chercheurs, des juristes et des professionnels de l’Information scientifique et technique* afin d’informer de manière simple les chercheurs des nouveaux droits que la loi pour une République numérique d’octobre 2016 leur a ouverts pour la diffusion de leurs écrits publiés dans des revues scientifiques. La présente version (courte) de ce guide sera complétée prochainement par une version plus détaillée explicitant notamment plus de cas spécifiques. »

 

Voir le guide

Publicités

La valeur des données de recherche : une nouvelle opportunité pour l’évaluation scientifique ?

Le groupe de travail Dialogu’IST propose son sixième atelier le mardi 12 juin 2018 (9h00-13h), portant sur La valeur des données de recherche : une nouvelle opportunité pour l’évaluation scientifique ?

Seront mis en exergue le rôle des données scientifiques dans la qualité de la recherche et les pistes qu’elles ouvrent pour l’évaluation de la recherche et des chercheurs.

Issus de laboratoires de recherche, de services de documentation et d’organismes de formation, les intervenants proposeront des états des lieux et des témoignages sur ces questions.

Basé sur la dynamique d’échanges libres et spontanés, l’atelier en visioconférence permet de donner la parole à tous les acteurs concernés, scientifiques et professionnels de l’information.

 

Programme :

 Ouverture de la visioconférence à 8h30

Ø  09h00 – 09h20 : Accueil des participants sur chaque site organisateur et collaborateur

 

Ø  09h20  –  09h30 : Accueil et présentation du programme par Fabien Borget, enseignant-chercheur à Aix-Marseille Université

 

Ø  09h30  –  10h15 : Données scientifiques et qualité de la recherché par Alain Rivet, ingénieur de recherché au CERMAV

 

Ø  10h15  –  11h00 : Retour d’expérience d’une collaboration professionnel de l’IST / informaticien par Stéphanie Cheviron, research data librarian et Julien Dupré, informaticien à l’université de Strasbourg

 

Pause café

 

Ø  11h20 – 12h05 : Le droit des données de la recherche par Hélène Skrzypniak, enseignant-chercheur à l’URFIST de Bordeaux

Ø  12h05 12h50 : La valeur des données de recherché, une nouvelle opportunité pour l’évaluation scientifique ? par Cristinel Diaconu, chercheur et directeur du CPPM – IN2P3, Lorène Béchard, archiviste et Responsable fonctionnel de la plateforme PAC au Cines et un représentant de l’ANR (sous réserve)

 

Ø  12h50 – 13h00 : Clôture de l’atelier par Fabien Borget

 

 

Retrouvez Dialog’IST sur l’un des sites suivants en vous inscrivant auprès du coordinateur du site qui vous indiquera alors les modalités locales :

Négociations en Europe entre consortium et éditeurs : un bras de fer qui finira par ‘tout ouvert’

« La revue Nature du 17 mai 2018 a publié une courte synthèse des négociations difficiles entre les consortium des états européens et les grands maisons d’édition (Springer, Elsevier et les autres). Ces négociations sont difficiles, les états ne voulant plus payer des abonnements à des maisons d’éditions, ces dernières rendant des services mal compris des chercheurs. Les bras de fer sont influencés par des facteurs divers dont les politiques des états (loi numérique en France) qui demandent aux chercheurs de publier en accès ouvert les recherches sur fonds public (au moins 50 % de fonds publics en France), et avec un éléphant dans la négociation, dont personne ne parle (sci-hub). (…) »

ODbL et CC-BY-SA… cousines, mais pas jumelles !

Avec les différentes licences pour les données, il y a de quoi s’y perdre et pas qu’un peu!

Voici un article de Medium qui récapitule ces dernières, pour les données diffusées en libre accès par les administrations.

« La Loi pour une République numérique a instauré une limitation des licences utilisables par les administrations pour diffuser données et documents administratifs. Tant mieux !

C’était en effet nécessaire vu l’inutile diversité qui commençait à se répandre en la matière dans certaines collectivités, entreprises ou établissements publics (ODbL “du Grand Lyon”, ou “de la SNCF”, “licence gratuite de repartage” de la BAN).ODbL

Les licences, qu’elles concernent les logiciels, bases de données ou contenus divers, sont en effet une source de complexité et d’insécurité pour les ré-utilisateurs, ainsi que les producteurs.

licence_cc_by-sa_big

Cette complexité liée aux multiples licences ne facilite pas les réutilisations, qui sont les fameuses externalités positives attendues par l’ouverture.

A lire sur le site de Medium

casuHAL 2018 “Science ouverte, république numérique et archive ouverte : quoi de neuf ?” – 31 mai, 01 juin 2018 – Dijon

« Les résultats de la recherche scientifique constituent un bien commun qui appartient à tous et qui doit circuler le plus largement possible. » Le Monde Science et Techno, 16 mars 2016 [En ligne].

En France, la Loi Lemaire promulguée le 8 octobre 2016 a mis en oeuvre un nouveau « droit d’exploitation secondaire » afin de faciliter la diffusion au format numérique, libre et gratuit des publications scientifiques par leurs auteurs. Cependant, l’article 30 contenant ces nouvelles dispositions contient plusieurs points assez délicats à interpréter et créé un nouveau droit qui peut être opposé aux éditeurs dans le cas où leurs conditions de rediffusion seraient moins favorables.

CASUHAL2018 : ce micro-événement vise à réunir la communauté scientifique (chercheurs, enseignants-chercheurs et doctorants) cible de cette nouvelle loi et les professionnels de l’Information Scientifique et Technique impliqués dans sa mise en oeuvre, notamment à travers l’archive ouverte HAL.

L’Appel de Jussieu

« Un collectif français représentatif des chercheurs et des professionnels de l’édition scientifique lance l’Appel de Jussieu pour la Science ouverte et la bibliodiversité. Son but est d’élaborer et de mettre en œuvre des modèles alternatifs adaptés aux objectifs de la science ouverte en affirmant la nécessité de soutenir l’innovation pour une rénovation profonde des fonctions éditoriales. Le collectif appelle ainsi à la constitution d’un consortium international d’acteurs pour fédérer les initiatives. Il s’adresse également aux institutions de recherche avec leur bibliothèque pour sécuriser dès maintenant une part de leurs budgets d’acquisition pour soutenir le développement d’une édition scientifique réellement ouverte et innovante. »

Pour en savoir plus, lire sur le site de notre source : Open Access – INIST

Colloque « DataBFC – ouvrir et gérer les données de la recherche en Bourgogne Franche-Comté »

Le colloque « DataBFC – ouvrir et gérer les données de la recherche en Bourgogne Franche-Comté » se tiendra à Besançon, du lundi 13 au mercredi 15 novembre 2017, à la Maison des Sciences de l’Homme et de l’Environnement Claude-Nicolas Ledoux.Le colloque « DataBFC – ouvrir et gérer les données de la recherche en Bourgogne Franche-Comté » se tiendra à Besançon, du lundi 13 au mercredi 15 novembre prochains, à la Maison des Sciences de l’Homme et de l’Environnement Claude Nicolas Ledoux.

Ce colloque est organisé par l’Observatoire des Sciences de l’Univers THETA et la MSHE sous l’égide la COMUE UBFC ; il est à destination de la communauté scientifique de la région Bourgogne Franche-Comté et, plus largement, de toute personne intéressée par ces thématiques. Il se situe dans le contexte récent de l’ouverture des données de la recherche défini par les directives européennes, le programme européen H2020 et la loi pour une république numérique. L’objectif est de créer une synergie au sein de la communauté scientifique régionale sur l’ouverture des données de la recherche en se basant sur différentes expériences internationales, nationales ou locales – dont celle acquise au sein de l’OSU THETA avec le projet Dat@OSU (présenté aux journées SIST de septembre 2016).

Le colloque, d’une durée de 2 jours s’étalant sur 3 journées sera articulé d’une part autour de l’intervention d’orateurs extérieurs issus de structures nationales et internationales intervenant dans le domaine de l’ouverture des données (Research Data Alliance, DataCite, Swiss Data Science Center, CNRS-DIST, CINES, TGIR Huma-Num, UMS BBEES, Observatoire virtuel astronomique, …) et d’autre part du retour d’expérience d’intervenants locaux.

Le site web du colloque (https://databfc.sciencesconf.org/) est ouvert et vous pouvez dès maintenant consulter le programme et y vous inscrire jusqu’au 1 er novembre 2017.
Le nombre de participants est limité à 150 et l’inscription est gratuite.
Pour toutes demandes de renseignements, vous pouvez envoyer un mail à l’adresse : databfc@sciencesconf.org.

Mesurer l’impact des données de la recherche

Une fiche CoopIST (Coopération en Information Scientifique et Technique) sur l’impact de la publication des données de la recherche

A lire et relire sur le site du Cirad – CoopIST

Open Data 5 ★ par Tim Berners-Lee

« Tim Berners-Lee, principal inventeur du Web et instigateur des Linked Data, a suggéré un programme de déploiement en 5 étoiles pour l’Open Data. Voici quelques exemples qui détaillent chacune des étapes que représentent ces étoiles, avec les coûts et bénéfices qui les accompagnent.

Par l’exemple …

Ci-dessous, quelques exemples pour chaque étape du programme 5 étoiles pour l’Open Data de Tim Berners-Lee. Les données présentées en exemple correspondent ‘aux prévisions des températures à Galway, en Irlande, pour les trois prochains jours’:

    • publiez vos données sur le Web (peu importe leur format) avec une licence ouverte1
    • exemple …
  • ★★
    • publiez-les en tant que données structurées (par exemple, un document Excel au lieu d’une image scannée d’un tableau)2
    • exemple …
  • ★★★
    • publiez-les dans un format ouvert et non-propriétaire (par exemple, un CSV plutôt qu’un Excel)3
    • exemple …
  • ★★★★
    • utilisez des URI pour désigner des choses dans vos données, afin que les gens puissent faire des références à celles-ci4
    • exemple …
  • ★★★★★
    • liez vos données à d’autres données pour y ajouter du contexte5
    • exemple …

Coût et bénéfices … La suite à lire sur le site de notre source 5stardata »

Participer à l’organisation du management des données de la recherche : gestion de contenu et documentation des données

Cette ANF (Action Nationale de Formation) organisée par les réseaux Renatis et Médici, en collaboration avec la DIST-CNRS, l’Inist-CNRS, et l’INRIA se tiendra du 3 au 6 juillet 2017 dans les locaux de l’INIST, à Nancy.
      
Faisant suite à la formation de juillet 2016, qui n’avait pu accueillir tous les stagiaires intéressés faute de places (https://anfdonnees2016.sciencesconf.org/) ces journées ont pour objectif de fournir des éléments pédagogiques, méthodologiques, techniques, juridiques, aux professionnels de l’IST afin qu’ils puissent sensibiliser les chercheurs à la gestion des données et à leur cycle de vie.
.

Cette formation intéressera également les chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants et ingénieurs projets souhaitant s’impliquer dans la gestion et la gouvernance des données de la recherche.

En effet, les professionnels de l’IST, aux côtés des chercheurs ont un rôle clé à jouer dans la réponse à des appels à projet et dans la gestion de contenu propre aux données de la recherche. 

La formation qui vous est proposée a pour objectif de vous fournir les éléments d’information nécessaires afin d’être en mesure de sensibiliser les chercheurs à la gestion des données et à leur cycle de vie. L’objectif principal est d’apporter les outils nécessaires à l’accompagnement du chercheur dans la construction d’un plan de gestion des données ou Data Management Plan (DMP).    

Ces trois journées comporteront des interventions théoriques permettant de disposer d’un socle de connaissances sur les aspects techniques et juridiques ; des présentations plus pratiques permettant d’appréhender concrètement ce dont il est question ; et des temps de retours d’expériences et échanges afin que chacun puisse se poser les questions liées à son environnement propre (le programme est en cours de finalisation).

    

    Pour vous inscrire, vous êtes invités à remplir le 

    formulaire nécessaire AVANT LE 19 mai 2017, disponible sur : 

    https://anfdonnees2017.sciencesconf.org/

    

Les modalités d’inscription et de participation sont précisées dans le formulaire.