Loi sur l’open data et la biodiversité

 

flowers« Le Monde », 10 février 2016
Le Ministère de l’environnement et du développement durable a intégré au projet de loi sur la biodiversité que « les maîtres d’ouvrage, publics ou privés, doivent contribuer à l’Inventaire National (de la biodiversité) par la saisie ou, à défaut par le versement des donnée brutes de biodiversité acquises à l’occasion des études d’impact des plans et programmes (…) et des projets d’aménagement ».
Cet article 3 ter de la loi sur la biodiversité a été voté par le Sénat le 26 janvier, et doit repasser devant l’assemblée Nationale mi-mars.
Le texte précise que ces informations « sont diffusées comme des données publiques, gratuites, librement réutilisables »
Si le texte est voté en l’état, ce sera le début de l’open data sur la biodiversité en France.
On ne peut que s’en réjouir, même si certains des principaux intéressés, experts du domaine, émettent des objections quant à la faisabilité et l’opportunité de cette mise en ligne.
Pour en savoir plus : cliquez ici.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :