#OpenDemocracyNow ❗️ Solutions open source pour la consultation publique

Open-Democracy-Now_span5Aujourd’hui, le projet de loi numérique est discuté à l’Assemblée nationale. Espérons qu’il reprenne forme, certains députés¹ se battent dans ce sens par le biais de proposition d’amendements afin de réintégrer les propositions des internautes dans la consultation publique. Certes, la commission des lois a voté des dispositions permettant certaines avancées mais on est encore loin du compte. Six mois de concertation avant que chacun puisse contribuer à ce texte pour l’enrichir, le perfectionner, émettre un avis sur les différents articles du texte et faire des propositions de modifications. Le mode participatif et citoyen a incontestablement fait ses preuves via une plateforme inédite de co-écriture de la loi en France mais aussi en Europe. Un principe novateur qui mérite que l’on s’y attarde pour développer et améliorer les plateformes citoyennes en mode démocratie participative.
Cette consultation publique, aussi novatrice fût-elle, a fait l’objet de nombreuses polémiques notamment pour son recours aux GAFA² concernant les données statistiques et les inscriptions, ses solutions non open source et, qui plus est, le choix de l’hébergeur. Une démocratie participative ne doit-elle pas nécessairement rimer avec une « démocratie technique » et reposer sur des principes éthiques, de gouvernance et de transparence afin de permettre à la co-création législative de prendre tout son sens ❓
Open Gov, Open Source et Open Data… Comment le numérique peut apporter des réponses pratiques à la démocratie ? Le numérique apporte des solutions pratiques et concrètes au soutien et au développement de la démocratie. Que ce soit par le biais d’outils ou d’applications, des méthodes de consultation et de débat en ligne, des formats d’animation collective ou même avec des principes éthiques, de gouvernance et de transparence.
Gratuit et ouvert à tous, une présentation et un débat sur les « solutions open source pour la consultation publique » avec les organisations³, parties prenantes et des experts métiers a eu lieu vendredi soir au NUMA Paris.
Cette soirée a été suivie dès le lendemain, toujours au NUMA Paris, d’une journée de Hackathon « Développement de solutions open source pour la consultation publique ». Durant une journée d’ateliers pratiques, développeurs et legal hackers ont été appelé  à :
(…) prototyper, développer, améliorer des solutions concrètes, techniques et collaboratives pour améliorer la concertation publique, l’élaboration de la loi, le dialogue politique et collectif, l’évaluation de la politique publique (…)
Un tel rassemblement au nom de la démocratie, mais qu’est-ce cela peut donner exactement ❓ Pour celles et ceux qui se poseraient encore la question, Julie Henches nous a concocté un petit récapitulatif qui nous donne un aperçu de la réponse  :
Vendredi @NUMAparis nous rassemblait pour hacker la démocratie: récap avec des gifs #OpenDemocracyNow #civictech https://t.co/eMxF0ORKqb
— Julie Henches (@j_henches) 24 Janvier 2016

¹ Comme le rapporteur Luc Belot, les députés écologistes Isabelle Attard et Sergio Coronado, le républicain Lionel Tardy et le socialiste Christian Paul.
² (Google, Apple, Facebook, Amazon)
³ Co-organisateurs : Open Law, Numa, Inno3, Democracy OS, etc.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :