Journées Nationales de la science Ouverte 2018

Ces journées se sont tenues les 4, 5 et 6 décembre 2018, à Paris

« De la stratégie à l’action », telle était leur thématique

Vous pouvez retrouver sur twitter le déroulé récapitulatif de ces journées avec le hashtag #JNSO2018

 

Publicités

7e atelier de formation sur la gestion-valorisation des données de recherche dans les laboratoires

Le groupe de travail Dialogu’IST du réseau Renatis propose le 13 décembre 2018 matin un 7e atelier de formation sur la thématique de gestion et de valorisation des données de recherche dans les laboratoires.

Cet atelier s’articulera en lien étroit avec la journée du groupe de travail inter-réseau « Atelier données » du 27 novembre et la réunion annuelle RDA (Research Data Alliance) France du 5 décembre. L’objectif est d’apporter des réponses concrètes à la question « Comment FAIRe vivre les données ».

Après une intervention de Francis André, coordinateur de l’alliance RDA France, sur le paysage politique et culturel de la Science Ouverte, seront exposés différents retours d’expériences sur la mise en œuvre de gestion des données et des principes FAIR, de DMP, etc. Professionnels de l’IST, Ingénieurs de Recherche scientifiques ou informaticiens présenteront leurs projets de plateforme de gestion des données et leur utilisation, les conséquences sur les comportements et métiers ainsi que des « trucs et astuces » pour la réussite de tels projets.

Vous souhaitez participer à cet atelier, échanger avec différents acteurs sur vos besoins et pratiques, ou tout simplement apprendre sur les expériences déjà réalisées, n’hésitez pas à rejoindre l’un des 13 centres (voir liste dans le programme). Vous êtes invités à prendre contact avec le responsable du centre pour une pré-inscription et attendus nombreux !

Journée d’étude « interopérabilité et pérennisation des données de la recherche. Comment FAIR en pratique ? »

La journée thématique organisée le 27 novembre 2018 par le groupe de travail inter-réseaux « Atelier Données » de la MITI à Jussieu a été bien suivie.

Pour mémoire, les principes FAIR sont de rendre les données trouvables, accessibles, interopérables et réutilisables (Findable, Accessible, Interoperable, Reusable)

Les supports des présentations seront déposés progressivement sur la page du programme et une publication de synthèse est prévue pour 2019.

Première édition des journées de la Science Ouverte

« De la stratégie à l’action »

4, 5 et 6 décembre 2018, à Paris

D’une certaine façon, tout a été dit depuis 20 ans sur la science ouverte. Nous connaissons les bénéfices qu’elle apporte à la science et on devine ceux qu’elle apporte à la société. Son histoire est jalonnée de déclarations fondatrices dans ses différentes dimensions, de Berlin à Jussieu, de Sébastopol à San Francisco.

L’annonce par Frédérique Vidal du plan national pour la science ouverte, le 4 juillet 2018, dépasse le stade des principes et met en œuvre une politique qui est à la fois une politique publique et une stratégie scientifique. Elle définit, comme l’a fait la recommandation européenne de 2012, de nouvelles règles et décide de couvrir un spectre beaucoup plus large que la seule ouverture des publications, qui est le premier étage de la science ouverte mais ne peut pas s’y résumer.

Le plan s’articule en effet autour de trois axes majeurs :

  • généraliser l’accès ouvert aux publications,
  • structurer et ouvrir les données de la recherche,
  • s’inscrire dans une dynamique durable, européenne et internationale.

La science ouverte n’est en effet pas une évolution technique, mais un changement profond de paradigme, qui implique des évolutions à différents niveaux des processus scientifiques, en amont comme en aval. Elle constitue une opportunité pour améliorer la recherche elle-même mais aussi sa dimension collaborative et sa relation avec la société.

Ces premières journées nationales de la science ouverte, organisées par le Comité pour la science ouverte, ont pour vocation de faire un état des lieux de la question pour permettre aux acteurs de la recherche, et en premier lieu les chercheurs, d’identifier les évolutions possibles de leurs pratiques quotidiennes, dans leur communauté.

Préinscriptions avant le 20 novembre sur le site des journées

Les propositions de posters se font via le site https://jnso2018.sciencesconf.org dans la rubrique « Soumission de poster » avant le 20 novembre 2018 également.

 

FRéDOC 2018

Démarches innovantes en IST : expérimenter, proposer, (se) réinventer

 

Tél était le thème des FRéDOC 2018 (Formation Réseaux de la DOCumentation) qui se sont tenues à ALBI début octobre.

 

Nous y avons échangé sur le thème de l’Open science et de l’évolution qu’elle impose dans nos pratiques

Relever les défis de l’Open Science,  rendre la recherche plus ouverte et accessible à tous : les professionnels de l’IST, doivent être en mesure de proposer des services innovants et adaptés aux évolutions ; de les valoriser le plus largement possible afin de les positionner clairement au coeur des laboratoires et des équipes de recherche.

Décloisonner les pratiques professionnelles, favoriser la collaboration avec les chercheurs et s’insérer efficacement dans les projets scientifiques.

Pour voir les supports des différentes présentations, c’est par ici, sur le site de la conférence

Bonne lecture…

Simon Chignard a testé Google Dataset Search, le moteur de recherche open data

Google vient de lancer en mode bêta Google Dataset Research un moteur de recherche dédié à la découverte des jeux de données ouvertes. L’annonce a été diversement accueillie au sein de la communauté de l’open data, certains y voyant une confirmation que l’open data est devenu un vrai sujet grand public, d’autres s’inquiétant du rôle que pourrait jouer à terme Google comme point d’accès unique à l’offre de données ouvertes.

Simon Chignard nous propose dans ce billet de découvrir les fonctionnalités de ce nouveau outil, d’en expliquer rapidement le fonctionnement et in fine d’en montrer les limites. Car il n’y a pas de miracle: la découvrabilité des données est un problème complexe que Google, malgré sa bonne volonté et son expertise n’a pas (encore) réussi à résoudre.

A voir sur Données ouvertes

L’Open access week à Lyon – rdv le 18 octobre 2018

Dans le cadre de la semaine internationale du libre-accès, l’Université de Lyon, et ses partenaires (les Universités Lyon 1, Lyon 2, Lyon 3, l’URFIST de Lyon, l’enssib, Persée, Irstea, le laboratoire ELICO, la Bibliothèque Diderot de Lyon, la bibliothèque de l’INSA de Lyon, la bibliothèque de l’École Centrale de Lyon, la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, l’Institut des Sciences de l’Homme et le CCSD) vous proposent une journée d’étude intitulée :

Bibliothèques et chercheurs : la science ouverte en commun – CONFERENCES ET POSTERS

qui se tiendra le 18 octobre 2018 à Lyon (MILC/Université de Lyon)

 

Inscription obligatoire pour la conférence disponible sur : https://oawlyon2018.sciencesconf.org

 

Programme de la journée :

9h-12h30 MAISON INTERNATIONALE DES LANGUES ET DES CULTURES (MILC) 35 rue Raulin – 69007 Lyon

9h – 9h30 : Accueil du matin, enregistrement des participants, accueil des intervenants

9h30 – 9h45 : Introduction de la journée par Simon Gadras ,VP numérique Lyon2

9h45 – 10h30 : Contribuer à la science ouverte : dire et faire – par Frédérique Flamerie, chargée de mission science ouverte/données de recherche à la direction de la documentation de l’université de Bordeaux

10h30 – 11h30 : Ateliers Médiation autour de l’Open Access (jeux, posters)

11h30 – 12h15: Les actions de l’Ecole des Ponts en faveur de l’Open Science – Formations, informations, pots à crayons et drop-in sessions par Frédérique Bordignon, responsable IST à Ecole des Ponts ParisTech

12h15 – 12h30 : Conclusion de la demi-journée

Reprendre possession de ses données personnelles

« L’inventeur du web », Tim Berners Lee monte une plateforme pour un internet décentralisé, qui permette à chacun des reprendre la main sur ses données personnelles. Le projet s’appelle SOLID.

Fervent défenseur de la neutralité du net, et d’une certaine liberté face au pouvoir grandissant des GAFA, il vient de lancer un tout nouveau projet dédié à la reprise en main des données personnelles. Le projet Solid vise à décentraliser Internet, et à reprendre le pouvoir aux GAFA. Cette reprise en main passe par les données personnelles qui sont le coeur du business des géants du web. Si la plateforme arrive à séduire les développeurs, et les utilisateurs, elle pourrait radicalement changer la face d’Internet

A lire sur le Blog du Modérateur

MOOC Recherche reproductible

principes méthodologiques pour une science transparente

  © Inria / Photo G. Scagnelli

 

 

 

 

 

Vous prenez des notes et vous voulez vous y retrouver ? Vous faites des calculs sur ordinateur et vos résultats changent d’un jour à l’autre ? Vous aimeriez partager avec vos collègues vos analyses de données ? C’est à toutes ces questions que ce MOOC répond en vous présentant les principes d’une science ouverte et transparente inscrite désormais dans « le plan national pour la science ouverte ».

  • Date : 22/10/2018 au 19/12/2018
  • Lieu : Plate-forme FUN
  • Organisateurs : Inria Learning Lab

Pour en savoir plus, voir sur le site de l’INRIA

L’entreprise face à la menace d’une cybercriminalité dopée par l’IA

Face aux mastodontes que représentent les technologies de l’intelligence artificielle, l’accompagnement des entreprises pour les utiliser de façon éthique et responsable devient plus qu’urgent. La vitesse fulgurante à laquelle se déploient ces technologies impose aussi bien aux grands groupes internationaux qu’aux TPE/PME de mener de grandes réflexions sur ces outils et leurs impacts sur la sécurité informatique de leurs structures aussi diverses qu’elles soient.
Lire la Suite →